Agence universitaire de la Francophonie (AUF)

L’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) est une association internationale. Elle regroupe des universités, grandes écoles, réseaux universitaires et centres de recherche scientifique utilisant la langue française dans le monde entier. Avec un réseau de 817 adhérents dans 106 pays, elle est l’une des plus importantes associations d’institutions d’enseignement supérieur et de recherche au monde.
Elle est également l’opérateur pour l’enseignement supérieur et la recherche du Sommet de la Francophonie. À ce titre elle met en œuvre, dans son champ de compétences, les résolutions adoptées par la Conférence des chefs d’État et de gouvernement des pays ayant le français en partage.

L’AUF dispose d’un réseau de 63 implantations dans le monde réparties dans 40 pays. 
Son siège est installé à Montréal (Canada), ses services centraux se répartissent entre Montréal et Paris (France).  
Dix bureaux régionaux pilotent les interventions de l’AUF sur le terrain en Afrique centrale et des Grands Lacs, en Afrique de l’Ouest, dans les Amériques, en Asie-Pacifique, dans la Caraïbe, en Europe centrale et orientale, en Europe de l’Ouest, au Maghreb, au Moyen-Orient et dans l’Océan Indien.
Neuf antennes administratives, 37 campus numériques francophones consacrés au numérique et cinq instituts de la Francophonie consacrés à la formation, la recherche, au conseil et à l’expertise, complètent ce dispositif régional d’intervention.

Consciente des enjeux du savoir universitaire et de leur impact sur le développement des sociétés, l’AUF intervient depuis plus de cinquante ans auprès des acteurs universitaires francophones à travers le monde. Elle soutient un enseignement de qualité accessible à tous, partout dans le monde. C’est pour la francophonie universitaire un enjeu majeur en termes de rayonnement international ; c’est une nécessité pour le développement des sociétés. Son action est triple : 

Elle fédère la coopération universitaire francophone mondiale
L’AUF favorise la coopération universitaire entre ses institutions adhérentes dans un esprit de solidarité, de complémentarité et de mutualisation des savoirs. Elle contribue ainsi à la vitalité d’un espace scientifique en français dans le respect de la diversité des cultures et des langues.

Elle accompagne les institutions universitaires et leurs acteurs
L’AUF offre aux étudiants, aux enseignants et aux chercheurs des services comme le financement de mobilités, la mise à disposition de formations diplômantes en ligne ou encore le soutien à des projets de recherche. Elle accompagne les institutions dans leur modernisation (mise à jour du système de gestion ; programmes d’auto-évaluation et d’évaluation ; préparation de projet d’établissement). Elle apporte un soutien particulier aux institutions en sortie de crise (Haïti, Côte d’Ivoire, Mali). 

Elle s’engage sur la scène internationale
L’AUF participe à des projets d’envergure internationale menés avec de grands organismes ; elle met son expertise au service des agences de développement et des pays membres de la Francophonie. Elle se positionne, par la production de rapports ou de prises de parole, sur des thèmes internationaux relatifs à l’évolution de l’enseignement supérieur : massification des études, évaluation et classement des universités, accès des femmes à l’enseignement supérieur, utilisation du numérique éducatif, etc.

https://www.auf.org/

Assemblée Parlementaire de la Francophonie

L’Assemblée parlementaire de la Francophonie est un lieu de débats, de propositions et d’échanges d’informations sur tous les sujets d’intérêt commun à ses membres.
Par ses avis et recommandations à la Conférence ministérielle de la Francophonie et au Conseil permanent de la Francophonie, elle participe à la vie institutionnelle de la Francophonie. Elle intervient devant les chefs d’Etat lors des Sommets de la Francophonie.

En étroite collaboration avec l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), elle engage et met en œuvre des actions dans les domaines de la coopération interparlementaire et du développement de la démocratie. Ses actions visent à renforcer la solidarité entre institutions parlementaires et à promouvoir la démocratie et l’État de droit, plus particulièrement au sein de la communauté francophone.
L’Assemblée parlementaire de la Francophonie mène un important travail de réflexion portant sur des sujets tels que les libertés et droits politiques, les Parlements et la communication, l’espace économique francophone et la coopération décentralisée ou encore l’éducation, les obstacles à la diffusion des connaissances dans les pays francophones ou la place du français dans les organisations internationales. L’Assemblée se prononce sur la base de rapports établis par ses Commissions.

http://apf.francophonie.org/

CONFEJES

Créée en 1969, la Conférence des ministres de la jeunesse et des sports de la Francophonie (CONFEJES) est une institution intergouvernementale qui œuvre pour la promotion de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs au sein de l’espace francophone.

Sa mission est de mobiliser les pays, les ressources et les énergies dans une perspective de concertation afin de promouvoir la participation et l’insertion des jeunes au sein de la société.

Les principaux objectifs de la CONFEJES sont de :
Conseiller et appuyer les pays membres en mutualisant les savoir-faire et en puisant dans leurs capacités de réflexion et de créativité ;
Former les formateurs dont les pays ont besoin dans les domaines de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs ;
Encourager les initiatives d’insertion socio-économique proposées par les jeunes en participant au financement de projets de jeunes entrepreneurs ;
Encourager le développement de la vie associative ;
Contribuer au développement et à la formation d’une élite sportive en Afrique ;
Encourager des rencontres sportives et des rassemblements de jeunes pour favoriser les échanges, stimuler et valoriser leur participation et leur contribution au sein de la société.

Suite à la réforme institutionnelle de la Charte de la Francophonie adoptée par la Conférence ministérielle de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), le 23 novembre 2005 à Antananarivo (Madagascar), la CONFEJES a été érigée au rang d’institution de l’OIF.
Depuis la 32ème Conférence ministérielle de mars 2009 à Bujumbura (Burundi), la CONFEJES compte 43 Etats et gouvernements membres.

http://www.confejes.org/

PIRJEF

Le Portail jeunesse est une initiative du Sommet des chefs d’État et de gouvernement de la Francophonie conduite par l’OIF. Son objectif est toujours de permettre aux jeunes francophones de s’informer, de partager leurs idées, de créer des partenariats et de contribuer à l’action de la Francophonie.

Cette plateforme n’est qu’un avant-goût! Nous travaillons fort, en collaboration avec des jeunes de tout l’espace francophone, afin de vous livrer le meilleur portail possible. Sur cette première version, qui se veut évolutive, vous avez accès à vos rubriques préférées tels les avis d’appels et concours, les actualités, les photos etc.

Nous espérons grandement que cette plateforme vous plaise car vous n’avez encore rien vu! Plusieurs autres surprises vous attendent! Nous vous promettons un site final à la fine pointe de la technologie qui sera plus attractif, moderne, intuitif et ergonomique, avec un nouveau design graphique, de nouvelles fonctionnalités et rubriques.

D’ici là, si vous avez des questions et/ou vous souhaiter avoir plus d’information, contactez-nous à l’adresse jeunesse.francophonie.org !

La Direction éducation et jeunesse de l’OIF

http://www.pirjef.org/

TV5MONDE

Service public des services publics audiovisuels francophones, TV5MONDE est une chaîne généraliste, culturelle, francophone et mondiale, dont la vocation est de promouvoir l’ensemble de la création francophone ainsi que la langue française, mais également de délivrer une information multilatérale et internationale, partout dans le monde.
Financée par la France, la Suisse, le Canada, le Québec et la Fédération Wallonie-Bruxelles, TV5MONDE permet aussi de faire rayonner les programmes de ses chaînes publiques partenaires, FRANCE TELEVISIONS, FRANCE MEDIAS MONDE, ARTE FRANCE, RTBF, RTS, RADIO CANADA, TELE QUEBEC ET TV5 QUEBEC CANADA.

Porteuse de valeurs partagées non seulement par ses 5 états fondateurs et bailleurs de fonds (France, Suisse, Canada, Québec, Fédération Wallonie-Bruxelles), mais au-delà, par l’ensemble des états membres de l’Organisation Internationale de la Francophonie (80 membres en 2016).
De 275 millions de locuteurs en 2014 aux 400 millions annoncés en 2025, puis aux plus de 700 millions espérés en 2050, les perspectives pour la langue française, pour l’influence culturelle, politique, économique, de la Francophonie, sont alléchantes.

Diffuseur culturel mondial en français et sous-titré en 14 langues, TV5MONDE, à travers ses 9 chaînes généralistes, sa chaîne ludo-éducative destinées aux 4-13 ans, sa chaîne consacrée à l’art de vivre à la française, est à la pointe de ce combat pour notre avenir commun, à nous pour qui le français est naturel, comme à tous ceux pour lequel il est un choix, culturel, politique ou économique.

http://www.tv5monde.com/

AIMF

Fondée en 1979 autour d’une certaine idée des villes qui ont la langue française en partage, l’AIMF a évolué en même temps que changeaient le statut, le périmètre d’intervention et le leadership politique des autorités locales. L’espace privilégié d’échange et de solidarité qu’elle offre aux maires des métropoles francophones accompagne ainsi depuis plus de 30 ans les mutations du monde local et de la solidarité internationale entre les villes.

L’association regroupe aujourd’hui 237 villes et 35 associations d’élus locaux de 49 pays. De très nombreux projets ont pu être réalisés ici et là, grâce à la solidarité de tous, pour améliorer la qualité de vie des populations, pour mieux répondre aux préoccupations quotidiennes des femmes et des hommes qui ont porté leur confiance dans la démocratie locale.

Opérateur reconnu par les chefs d’Etat et de gouvernement francophones, l’AIMF, acteur de la Francophonie pour les collectivités territoriales, s’est approprié les mécanismes existants pour dynamiser sa coopération décentralisée multilatérale. Ils s’ajoutent à l’appui constant de la France, du Canada, du gouvernement du Québec et de la région Wallonie Bruxelles, de Paris, de Bordeaux, de Liège, de Luxembourg, de Genève et de Lausanne. L’AIMF est ainsi devenue un élément influent dans le panorama de l’aide publique au développement, ce qui lui a permis, depuis 10 ans, d’être un partenaire de l’Union européenne.

C’est donc dans l’amitié, la solidarité, la fraternité, autour de la langue française, que s’est édifiée l’histoire de cette association d’élus locaux francophones. Cette histoire continue, au rythme de l’évolution de l’environnement politique et économique international.

https://www.aimf.asso.fr

Université Senghor

Université Senghor : un pôle d’excellence au service du développement

Le projet de création d’une université francophone au service du développement africain a été présenté et adopté au Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement des pays ayant le français en partage, à Dakar, en mai 1989. L’Université Senghor, établissement privé de 3ème cycle reconnu d’utilité publique internationale, a été inaugurée officiellement le 4 novembre 1990, par Mohamed Hosni Moubarak, Président de la République Arabe d’Egypte ; Abdou Diouf, Président de la République du Sénégal ; François Mitterrand, Président de la République Française ; Mobutu Sese Seko, Président de la République démocratique du Congo et l’ancien Président Léopold Sédar Senghor, avec la présence du Prince héritier du Royaume de Belgique.
L’Université Senghor, Opérateur direct de la Francophonie, offre, depuis maintenant plus de 25 ans, des formations pluridisciplinaires et pluri-thématiques consacrées au développement durable dans un contexte de mondialisation. Elle a pour vocation de former et de perfectionner des cadres de haut niveau des secteurs public et privé et d’orienter leurs aptitudes vers l’exercice des responsabilités dans certains domaines prioritaires pour le développement.
L’Université Senghor, université francophone internationale à finalité professionnelle, œuvrant au service du développement africain, n’en est pas moins ouverte à tous les francophones qu’elle prépare aux métiers du développement dans la ligne des Sommets de la Francophonie qui se sont tenus à Ouagadougou en 2004, à Bucarest en 2006, à Québec en 2008, à Montreux en 2010, à Kinshasa en 2014. Elle pilote des projets en matière de développement à travers les travaux des ses étudiants, tissant notamment un réseau de compétences et d’expertises au moyen de la professionnalisation de ses auditeurs, de formations continues et à distance.

Une offre de formations professionnelles de très haut niveau, souples et directement opérationnelles
Toujours attentive à l’évolution des besoins de formation en matière de développement, l’Université Senghor, parallèlement à son programme de Master en Développement, a développé un programme de formations continues. Elles sont organisées sur des thèmes hautement spécialisés, soit à Alexandrie en s’adressant alors à un large public provenant des différents pays d’Afrique francophone, soit dans un pays africain pour répondre à une demande locale ou à un besoin régional non satisfait en raison de manque de spécialistes. Ces formations continues ont permis de former depuis 2009, plus de 4500 cadres africains qui seront ainsi à même de contribuer au développement de leur pays.

 

Une Université au cœur des réseaux francophones

Des accords de partenariat, signés avec des organismes internationaux et des établissements universitaires africains, européens et canadiens, parmi les plus prestigieux, prévoyant des co-diplomations et cotutelles de thèse, ont progressivement permis à l’Université Senghor de rayonner et de devenir une véritable plateforme de savoirs et de savoir-faire.
L’Université Senghor est aussi un pôle d’échanges et de rencontres dans l’espace francophone en organisant des colloques, séminaires et conférences dans les domaines de son champ d’action, en collaborant avec les autres opérateurs et institutions de la Francophonie.
La qualité de nos diplômes reconnus partout en Afrique contribue à la bonne notoriété de l’Université comme en témoigne le nombre croissant de candidats relevé pour chaque promotion du Master, montrant ainsi l’intérêt suscité par cette Université originale à plus d’un titre :
·    au regard de sa mission unique en son genre en Afrique. Elle est seule à offrir une approche globale du développement durable.
·    par le public visé : elle est l’une des très rares universités à assurer la promotion en cours d’emploi. Tous ses étudiants ont une expérience professionnelle de plusieurs années avant leur venue à Alexandrie et ils ont tous, au minimum, un niveau de licence.
·    par sa méthode pédagogique qui fait appel à des professeurs provenant de tout l’espace francophone : Canada, Europe, Afrique, permettant ainsi un brassage culturel donnant une plus grande ouverture d’esprit et une vision plus élargie d’un monde globalisé.

http://www.usenghor-francophonie.org